Portrait de l’Autorité Morale

Le Rév. Dr Milenge est une grande notoriété dans la Société Civile Congolaise. Il a été au cœurs de ce que nous appelons structurellement aujourd’hui Société Civile en République Démocratique du Congo. Déjà en 1991, avec les autres Chefs de Confessions religieuses, ils lancent la Commission Nationale Election Maintenant (CONEMA), un groupe de pression des religieux qui exige du Régime de Mobutu une ouverture démocratique et des élections immédiates. Le CONEMA occasionnera la tenue d’une Conférence Nationale Souveraine qui se termine en 1992.

Il est aussi au coeur de la création de la Chaine de Solidarité Agissante (CSA). Son activisme social s’est de plus fait remarquer lorsqu’il s’agissait de l’organisation du Dialogue Inter-Congolais à Sun City. Il a milité sans compromission pour la participation de la composante Société Civile à ces assises et se verra consacrer la charge de sélectionner les acteurs qui représenteront la Société Civile à ce Dialogue. En 2001, il co-organise le Premier Forum de la Société Civile au Centre Nganda à Kinshasa où est évoqué pour la première fois une éventuelle structuration de cette composante afin de jouer un rôle important dans la chaine de prise de décision du pays.

En 2013, il est parmi les artisans de la mise en place du Cadre de Concertation Nationale de la Société Civile (CCNOSC) avec le concours du Gouvernement Congolais, les Bailleurs internes et externes, ainsi que l’Union Européenne et la MONUSCO. A l’issue de cette réalisation, il est à l’unanimité proposé d’occuper la place d’Autorité Morale de la Société Civile afin de continuer à accompagner celle-ci. Cette désignation lui est confiée au regard de son refus d’occuper toute fonction administrative au sein du Cadre de Concertation. Comme Autorité Morale de la Société Civile, le Rév. Dr Milenge a la charge de mener des plaidoyers et des lobbying pour la Société Civile Congolaise, aussi il agit comme centre pour l’union de tous les acteurs en temps de règlement des questions d’intérêt national. En 2015, il a crée la Haute Académie de la Société Civile. Un cadre permanent de réflexion et d’échanges visant à renforcer les capacités des acteurs de la Société Civile et à les équiper des connaissances essentielles.