Op-Ed: Comprendre la pensée conductrice du PAPERDC/ECC

 

Les élections apaisées sans conteste sont un grand défi à relever. Et pour y faire face, un travail méthodique en amont reste dans le cas de notre pays la meilleure voie pour y parvenir.

Le PAPERDC est un sujet de très haute portée nationale, dans la mesure où la transparence et la crédibilité des élections sont les conditions qui nous éclairent dans le choix des Dirigeants à qui le peuple confie librement la charge de présider à notre destinée. Son élaboration a connu la participation de hauts responsables venus des horizons très différents tant de l’intérieur du pays que de l’étranger. Leur présence très nombreuse en lieu justifie l’intérêt que revêt un Plan d’Accompagnement des Processus Electoraux en RDC dans la mesure où l’issue de ses réalisations pourra contribuer à assurer des élections crédibles, transparentes et apaisées.

L’organisation des élections est un enjeu majeur pour le devenir de la RDC en tant que nation. A cet égard, croyons-nous, que toute la communauté nationale devrait se mettre à contribution pour éviter les dérapages qui conduisent aux échecs avec leurs corollaires de malheurs.

Pour bien faire, mobilisons-nous donc dans la recherche des conditions susceptibles de garantir le succès et ce faisant, l’Eglise du Christ au Congo grâce au PAPERDC invite toutes les communautés à agir maintenant en engageant activement dans l’accompagnement du processus électoral.

En matière d’accompagnement électoral, l’expérience récente de l’ECC est faite de deux élections organisées en 2006 et en 2011. L’atelier préparatoire des assises d’élaboration et de validation du PAPERDC, tenu en décembre 2013 s’y était profondément référé et avait noté sans équivoque que l’environnement national était essentiellement marqué par un contexte post conflit, dont les séquelles resteront pendant longtemps très perceptibles à travers tous les tissus socio-économiques du pays.

Les deux échéances électorales présidentielles et législatives successives ont été si riches en événements qu’elles ont permis à l’ECC d’imaginer des projections avec beaucoup de maitrises.

Les réalisations ci-après sont à verser dans les actifs de l’ECC :

– la formation et la prise en charge de 2.200 médiateurs des conflits électoraux ;                                         – la formation et le déploiement de 10.000 observateurs des élections en 2006 et en 2011 ;                       – l’observation des élections, l’éducation civique et électorale de plus de 5.000.000 de personnes ;          – la mobilisation des communautés et des populations locales.

OBJECTIFS :

– Sensibilisation communautaire et l’éducation civique ;                                                                               – Préparation des populations aux enjeux électoraux ;                                                                                   – Prise en charge des observateurs des élections sur terrain ;                                                                         – Prévenir les contestations et les conflits post électoraux.

RATIONALISATION DU CHOIX DES ELECTEURS

  1. Cadre légal et réglementaire ;

  2. Genre ;

  3. Expert électoral ;

  4. Medias ;

  5. Jeunesse ;

  6. Personnes vivant différemment (avec handicap).

AXES STRATEGIQUES

  1. Coordination, mobilisation des ressources financières, matérielles et humaines;

  2. Education et sensibilisation;

  3. Observation électorale ;

  4. Médiation électorale;

  5. Genre et Jeunesse.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 22 =